Ancien forum RPG remanier sous forme de forum de discution entres amis.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre dans le marché des Taudis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurosaki Ichiyo

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 03/11/2011

Feuille de personnage
Niveau: 38
Xp:
2000/9600  (2000/9600)

MessageSujet: Rencontre dans le marché des Taudis   Sam 17 Déc - 0:50

Cela ne faisait que quelques heure que je venais de retrouvé mon apparence. Je devrais me réjouir. J'ai retrouvé ma force, mon endurance et, surtout, ma capacité à protégé les autres... mais qui protégé ? On m'avait enlevé à mes frères, Dondochakka et Pesshe, ma seule famille. Je les aimais... Ils me manquaient terriblement, mes anciennes fractions. Aizen m'avait redonné on apparence et réparé mon masque pour qu'en échange je puisse accomplir une mission pour lui. Je devais m'infiltré dans un bar du nom de Soul Hunter et surveillé ses employés. C'était une mission de routine qu'une fraction pouvait aisément faire... mais pourtant...

Quoi qu'il en soit, qui dit "mission d'infiltration sur Gaïa" dit "équipement". Ainsi, Aizen m'avait demandé de m'adressé à l'actuelle Octavo Esapada : Szayel Aporro Grantz. C'était à la fois un de mes camarades, mais aussi un de mes pires ennemis. Il ne faisait aucun doute qu'il avait contribué à l'embuscade qui me visait... Mais à présent, c'était d'abords et avant tout mon supérieur. Même si il me piétinait, je lui devais le respect. C'était bien difficile. Je me sentais tellement mal à proximité de cet homme...

"ça faisait un bail... chère Tercera... Oh ! Pardon ! J'aurais dut dire EX-Tercera."

Il ajusta ses lunettes et eut un soudain rire à la fois moqueur et fou... Je me dis que cela reflétais sans aucun doute sa personnalité imprévisible et inhumaine. De tout les Esapadas, c'était sans aucun doute lui qui était le moins humains de tous. Difficile d'imaginé que, comme nous tous, il a un jour vécu sur Gaïa et y est décédé. On dirait un homme d'un autre monde, complètement fou. Quant à moi, je me tenais, tête baissé, à la fois triste et couverte de honte.

"Oui, comme vous le dites, Aporro-sama... félicitation pour votre promotion."

Je gardais la tête baissé. Je ne voulais pour rien au monde croisé le regard de cet homme. Mais j'étais sur qu'il m'observait comme un rat de laboratoire avec un grand sourire sadique, imaginant une dissection ou autre chose du même genre.

"Bref ! J'ai pour toi deux accessoires à te confier... (il me montra alors un corps sans vie qui me ressemblait étrangement, mais sous forme humaine, sans tatouage ni masque). Voici tout d'abords ton gigai. Il dissimulera légèrement ta partie Hollow. Mais les tests sont encore incomplet, donc je ne sais pas si un shinigami puissant ne serait pas en mesure de te repéré. Enfin bref, je compte sur tout pour parlé de cela dans tes rapports. Ensuite... (il fouilla dans sa poche et un sortit un petit appareil avec un écran, semblable à un biper) Cet appareil te permettra de recevoir les instructions de Las Noches. Il fait "bip" quand tu as une nouvelle instruction et son écran devient rouge lorsque c'est urgent... Compris, ex-tercera, Nelliel To Odelschwanck ?"

J'étais toujours tête baissé... mais durant un instant, je repris conscience de qui j'étais. Même si je n'étais plus LA Tercera, j'étais toujours une Tercera. Je me redressa, releva la tête et fit face à l'octavo :

"Haï ! Je le ferais."

Finalement, j'ouvris un garganta sans faire attention à l'octavo et je récupéra mon équipement et sauta dedans.

*

J'arriva rapidement dans une rue vide, au bon milieu d'un marché. Je revêtis rapidement mon gigaï et sortit dans la ruelle. L'endroit était vraiment ideux : Délabré, remplit de boutiques, toutes plus douteuses les unes que les autres. Des bar, des casinos, des boutiques frauduleusement... Quel était donc ce monde ? C'était pire encore que le Hueco Mundo.

Je m'aperçu alors que mes vêtements étaient toujours les vêtements de Las Noches et que, donc, je ne passais pas inaperçu. Je m’arrêta alors dans une petite boutique où l'on vendait des vêtements pour femme. J'y trouva alors un haut vert flashy et un shorty gris, plus discret. Je savais que je risquais d'attiré le regard des hommes, mais peu importe. Au moins, j'avais l'air "normal"... soudain, je sentis quelques reiatsu bien puissant s'approché alors que je payais avec l'argent que j'avais trouvé dans un porte monnaie glissé dans une poche des vêtements d'origine de mon gigaï... Qui cela pouvait-être ?


_________________

[09:23:56] * Aka Hantsuki embrasse amoureusement langoureusement tendrement pasionnément infiniment farouchement sauvagement sensuellement sexuellement affectueusement amoureusement amour SA Nell

*Yuko : "Qui pardonnerait à quelqu'un de stupide au point d'attaquer sa propre famille ? Seule Nell en est capable..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Greenward
Corbeau Criminel
Corbeau Criminel
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 25
Localisation : Secteur 6 Midgar

Feuille de personnage
Niveau: 17
Xp:
320/4100  (320/4100)

MessageSujet: Re: Rencontre dans le marché des Taudis   Sam 17 Déc - 18:23

Jisei faisait que dormir tout le matin parce que son Boss Don Caméo lui disait hier, qu'il lui donne une journée libre parce qu'il n'a pas de paquet pour quelle les peut livrer mais qu'il doit faire du travail important. Jisei sait tout à fait ce que sait ce fameux travail important. A vrai dire de tuer où assassinés les personnes qui n'ont pas payé les dettes jusqu'aux dates précisées et ne veulent pas qu'elle soit dans cette histoire vu qu'elle n'est qu'une livreuse. Alors Jisei ce levé vers 11 h, s'habiller et va dans la cuisine. Comme tout le monde elle doive bien cuisinée quelque chose. Jisei ne faisait pas quelque chose de grand ou compliquée. Elle faisait chauffer un cordon bleu avec des légumes qui sont des carottes, choux-fleurs et brocolis. Elle faisait bien cuire tout ça tranquillement et pendant ce temps la elle préparait la table. Question de mettre une assiette, un verre à boire et fourchette et couteau et de quoi à boire. Du saké de premier qualité et chers. Une fois fini de cuire, elle posait tout dans l'assiette puis mangée avec calme.

Il faisait si calme dans la maison que l'on entend manger le bout de viande qui ce fait déchiqueter par les dents. Quand Jisei avait fini de manger, elle faisait la vaisselle puis après avoir fini, elle allait aux salles de bain pour brossée ces cheveux et laver les dents. Une fois fait tout ça, la jeune femme se disait bien ce quelle pouvait faire pendant toute la journée. Une idée lui passe dans la tête. Pourquoi ne pas faire du shopping. Ça faisait longtemps qu'elle en a pas fait et il lui faudrait aussi des nouveaux vêtements.

Alors elle mettait les sandales à bois à gros talon et va dans le garage. Elle mettait le casque et les google, ouvre la porte du garage puis pousse la motocyclette en dehors du garage et ferme la porte. Jisei s'assise sur sa motocyclette et pédales pour l'allumée. Une fois que sa machine se mettait en route. Elle roulait tranquillement à 80 Km/h sur les routes vers le quartier shopping du secteur 6. Elle slalomait les voitures qui lui gênaient le passage en pensant qu'il prenne beaucoup de place. Mais heureusement qu'avec sa motocyclette, elle allait plus vite que c'est voiture lente sur les routes et ne prend que 15 minutes au lieu de 30 minutes pour y arrivée. Jisei ce garée sur une place de motocycliste et l'attache avec une chaine pour ne pas le faire volée et enlève son casque et google.

Elle marche dans les rues en regardant les magasins et cherchée ça boutique préférée d'on elle va toujours achetée ces vêtements. Elle regardait précisément et le fait par trouver. Jisei rentre et regard tout de suit dans le rayon vêtement d'été vu qu'elle ne porte que des vêtements de ce genre-là. Mais Jisei n'était pas tout de seule, elle ressentait un reiatsu qui lui ressemblait à celui d'un Hollow. Elle ne faisait rien en choisissant quelque vêtement et va les essayer dans la cabine. Lorsqu'elle avait fini. Jisei faisait comme-ci elle rechercher des vêtements et fixer la femme aux cheveux verts. Oui aux cheveux verts et faits par tenir son collier maudit...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kitsunearashi.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans le marché des Taudis   Mar 3 Jan - 13:15

    De retour de sa journée de capture de spécimen, Mayuri se rendait à l'endroit qu'il avait convenu avec ses sous-fifres afin d’examiner de plus près ce qu'ils lui avaient ramenés, mais il ne fallait franchement pas se leurrer avec cette bande d'incapable ! Ils étaient si agiles de leurs dix doigts que leurs habiletés leurs permettaient toujours et tout naturellement de rapporter des choses inutiles et complètement sans intérêt... Le pauvre capitaine devait tout faire seul, à quoi ça sert d'avoir de la main d’œuvre si celle-ci fait n'importe quoi ?

    C'est à cet instant qu'il le sentit, cette chose, ce Reaitsu, faible certes, mais bel et bien Hollow. Le détecteur à distorsion spatiale que le scientifique trimballait avec lui indiquait bien qu'un Garganta avait récemment été ouvert, vu que le Reaitsu était apparu dans ce monde à ce moment là, il était facile de déduire que la créature était arrivée vers Midgar et non l'inverse. Quelle chance !

    Souriant comme un enfant faussement sage et angélique sur le point de recevoir un cadeau, il se mit à accélérer le pas, zigzaguant de temps en temps entre les passants incapables ni de le voir, ni de le sentir, alors que d'autre fois, certain se retrouvait à terre sans savoir pourquoi... Ce fut le cas pour un vieillard, un couple de jeunes gens et un adolescent en béquille, ne se déplaçant pas assez vite à son gout, il les avait simplement "poussé". Gentiment... Enfin... Presque puisque sa première victime avait besoin d'un Konsô de toute urgence... Bref.

    Les pas de Mayuri Kurotsuchi le conduisirent vers un magasin de vêtement pour femme et là, surprise, il n'y avait rien d'inhabituel, pourtant la trace s’arrêtait bien ici... Frustré, il pensait à carrément balancer un sort de Kido à l'intérieur pour débusquer sa proie, mais on lui reprocherais surement d'avoir fait plus de victime que le Hollow, et surtout inutiles. C'est imbéciles commencent à l'embêter très sérieusement, il était temps pour lui de prendre son indépendance !

    Heureusement, il avait Nemu avec lui... Il lui ordonna d'aller faire un peu de repérage sur place, normalement, personne ne devait être capable de la remarquer et si cela arrivait, alors que sonne le glas pour cette malchanceuse personne, car elle finirait sur sa table de dissection !
Revenir en haut Aller en bas
Mikazuki Zanshi
The Fairy Hunter
The Fairy Hunter
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 26
Localisation : Midgar

Feuille de personnage
Niveau: 25
Xp:
300/6100  (300/6100)

MessageSujet: Re: Rencontre dans le marché des Taudis   Lun 9 Jan - 14:35

Cinq minutes avant la fin des cours, une matinée assez chiante. Naoko s'ennuyait énormément dans son cours de français, elle ne faisait qu'écrire et écouter la professeur tout en ne participant pas. C'était dans ses habitudes, elle avait perdu un peu de sa bonne humeur et l'envie de sourire depuis la mort de sa mère puis aussi à cause de Sora qui l'avait abandonné. La jeune adolescente repensait à tous les moments de bonheur passer avec eux sauf qu'au lieu de la rendre heureuse, ça la faisait souffrir. La professeur rendait les résultats d'un devoir fait, il y avait deux jours de ça, Nao réussit à avoir une note au-dessus de la moyenne. Malheureusement, ce n'est pas ça qui allait lui rendre le sourire. Après la distribution des notes, la sonnerie retentit dans tout le lycée enfin l'heure de retourner chez soi. La Fairy Hunter n'avait pas encore de maison ou d'appartement à elle, Mikazuki sortait du bâtiment en tenant son sac avec sa main gauche. Elle marcha tranquillement avant que son portable se mit à sonner, c'était son père qui l'appelait, un moment rare de sa vie. Naoko ne parlait pas beaucoup avec son père, car celui-ci était beaucoup trop occupé par ses fonctions de SOLDAT de première classe. Une petite discussion commença entre les deux.

- Bonjour père ! Que voulez vous ?

- Bonjour ma fille, je voulais savoir comment tu allais, mais apparemment je te dérange. Je voulais juste te dire que je t'ai acheté un appartement en ville, je t'enverrais un message avec l'adresse dessus. Bon je dois te laisser, j'ai dû travail. À bientôt, Naoko.

Naoko fut surprise de ce que son père lui avait dit. Il lui avait acheté un appartement, elle se mit à rougir et d'une petite voix, elle lui répondit.

- Merci .. Otosan !

Elle raccrocha, la jeune fille fit un petit sourire. Naoko reçut aussitôt l'adresse de son appartement puis l'adolescente partit en courant tout en oubliant d'aller voir ses amis à la bibliothèque. Malgré le faite qu'elle soit encore triste après avoir repensé à Sora et à sa maman, l'écolière tenta d'oublier ça pour mieux se concentrer afin de ne pas bousculer de gens. D'un côté, elle était contente sachant que son père faisait quand même attention à elle même si la fille savait que son papa l'aimait bien. Puis Ça faisait un moment que son père ne l'avait pas appelé par son prénom, une après-midi qui commençait bien pour la jeune Mikazuki. Après une heure de trajet, Nao arriva dans son appartement, elle fut surprise. Son Otosan avait déjà tout préparé pour sa fille cadette, les salles étaient magnifiques, Nori connaissait très bien son enfant malgré le faite qu'il ne soit pas presque pas là.
Naoko posa son sac sur le canapé et admira les grandes salles de sa nouvelle demeure. C'était un appartement de luxe, il y avait même une bibliothèque d'installée. La première chose que la jeune femme fera quand elle verra son père, ça serait de lui faire un énorme bisou même si ce n'était pas son genre. Après avoir tout visité, elle remarqua une lettre sur la table, la Fairy s'en approcha et l'ouvrit puis commença à lire le contenu.

«Pour ma chère fille. J'espère que mon cadeau te plaît, je t'offre également une carte bancaire pour que tu puisses vivre et que tu saches gérer ton argent. Je te donnerais 10 000 Gils tous les trois mois jusqu'à que tu auras fini ta scolarité. Bonne chance Naoko. Ton frère te salue également.
Ps : tu peux en profiter pour t'acheter des vêtements, mais attention à ne pas trop dépenser ! »


Naoko rangea la lettre dans un tiroir de son bureau, elle prit la carte et la rangea soigneusement dans son porte feuille. L'adolescente se disait d'avoir de la chance d'avoir un père comme lui et en plus de ça, elle n'avait pas besoin de faire le ménage, car les pièces étaient propres. Naoko se mit à regarder dans sa garde de robe, il n'y avait pas grand-chose à l'intérieur. Pour la jeune femme, il était temps d'aller faire les boutiques, elle prit les clés puis elle partit vers le secteur 6, bien sûr, avant de partir Nao avait pris le temps de fermer la porte de sa demeure.

Naoko entrait dans une des boutiques au hasard, il n'avait pas beaucoup de personnes pour le moment. L'adolescente prit quelques vêtements avant d'aller dans les cabines d'essayage. la Hunter essaya des jupes avec des vestes tout comme des jeans ou bien des robes. Elle avait choisi le secteur 6, car elle savait que personne de sa classe ou de son lycée allait venir ici surtout la Niku. Après quelques minutes, elle sortit de la cabine et décida de tout prendre. Naoko se dirigea vers la caisse, elle bouscula sans le faire exprès une femme habille en noir et s'excusa. Nao fit quelques pas en arrière puis elle se retourna et sa tête se retrouva entre les énormes seins d'une femme avant de tomber au sol. La Fairy Hunter était sur ses fesses tout en se frottant le visage.

- Ite ! Vous ne pouvez pas faire attention !

Elle leva la tête et remarqua une femme de grande taille aux cheveux verts. Elle portait un haut vert flashy et un shorty gris, encore une qui voulait se faire remarquer par les hommes. Cette inconnue était bizarre, elle n'avait pas l'air de ce monde enfin c'était une de ses impressions, mais Naoko ne faisait pas trop attention au comportement de la femme, c'était une journée de repos pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurosaki Ichiyo

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 03/11/2011

Feuille de personnage
Niveau: 38
Xp:
2000/9600  (2000/9600)

MessageSujet: Re: Rencontre dans le marché des Taudis   Mar 17 Jan - 1:11

J'étais hyper heureuse de faire ces petites courses. Je me sentais libre et... normal. Il est vrai que la vie au Hueco Mundo était loin d'être amusante. Mais ici, c'est plein de vie, et les gens ne cherchent pas à s'entre tuer... enfin j'espère. Car il commençait à il y avoir vraiment pas mal de monde dans ce magasin : D'abords, une jolie jeune femme qui, en apparence, semblait avoir le même âge que moi... enfin, j'avais deux cents ans, et elle ne semblait avoir que, tout juste, la vingtaine. Même si son reiatsu était plus fort que la moyenne, elle restait humaine... mais d'ailleurs, c'est quoi ce reiatsu ?... Je devais resté méfiante... Mais ce ne sera pas une petite humaine qui va m'empêché de profiter de ce monde si amusant !... Néanmoins je sentais que son regard était souvent poster sur moi. Avais-t-elle découvert que j'avais un reiatsu supérieur à la moyenne ? Ou pire, avait-elle découvert mon reiatsu de Hollow ? Bah, si je la surveille en faisant semblant de ne pas faire attention... il me suffisait tout simplement de continuer à faire ma gamine.

Soudain, je ressentis exactement le type de reiatsu que je ne voulais pas ressentir : Un Shinigami. Et pas des moindre. Bien qu'il était dissimuler, je reconnu là la puissance d'un Capitaine... Là, par contre, ça devenait dangereux. Je ne devais absolument pas me faire repérer. Je restais alors derrière mon comptoir en attendant la facture... heureusement, en tant que Tercera, je savais caché mes sentiments et me montré sérieuse et innocente... Je ne vis pas le Capitaine arrivé... par compte, je vis une femme rentré, habiller en tenue traditionnelle de Shinigami... pas de Gigaï. Je détourna rapidement le regard. J'étais censé ne pas pouvoir la voir, je devais faire comme tel.

Enfin, je pus récupéré mon ticket de caisse et prendre la direction de la sortie... mais il y eut un... imprévu. Une jeune adolescente, qui devait avoir dans les seize ans, se cogna violemment dans mon épaisse poitrine. Durant un instant, je me demandais ce qu'il ce passait, mais avec sensation de quelque chose qui m'appuyait sur les seins ainsi que la vue de la jeune femme qui tomba à terre, il ne me fallu pas longtemps pour comprendre. Je mis une main devant ma bouche."Oups..."

"Ite ! Vous ne pouvez pas faire attention !"

Je m'accroupis alors face à elle et lui tendis la main pour l'aider à se relever en souriant. Je reconnaissais que pour ce coups là, s'était de ma faute. Difficile de dire le contraire.

"Je suis désolé, j'étais ailleurs. Tu vas bien ?"

Elle semblait mignonne, pas très poli, mais mignonne. Elle n'avait pas le regard méchant. Peut-être connaissait-elle Soul Hunter ? Après tout, son reiatsu aussi était supérieur à la normal également... il y avait bien beaucoup de puissants reiatsus dans les environs. Je regardais la jeune femme et décida de faire sa connaissance pour paraitre la plus ordinaire possible :

"Je m'appelle Nelliel, Nelliel Tu Odelshwanck. Mais mes amis m'appellent Nell. Et toi, comment es que je peux t'appelé ?"

Je la regardais avec un grand sourire... bizarrement, je semblais plus vieille en apparence, mais ma voix de fille prépubert contrastait avec la sienne qui semblait bien plus mature que son apparence. Moi même en fut surprise. De plus, avec mes grands yeux de gamine et mon petit sourire niés, il était difficile de croire que j'étais l'ancienne Tercera. J’espérais du moins ainsi ne pas me repérer et détourner l'intention du Shinigami et de la femme au fort reiatsu... Cette jeune femme en face de moi semblait d'ailleurs être la moins dangereuse pour moi. Du moins, je l’espérais.

_________________

[09:23:56] * Aka Hantsuki embrasse amoureusement langoureusement tendrement pasionnément infiniment farouchement sauvagement sensuellement sexuellement affectueusement amoureusement amour SA Nell

*Yuko : "Qui pardonnerait à quelqu'un de stupide au point d'attaquer sa propre famille ? Seule Nell en est capable..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Greenward
Corbeau Criminel
Corbeau Criminel
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 25
Localisation : Secteur 6 Midgar

Feuille de personnage
Niveau: 17
Xp:
320/4100  (320/4100)

MessageSujet: Re: Rencontre dans le marché des Taudis   Dim 22 Jan - 17:16

Jisei continué de surveiller discrètement la jeune femme aux cheveux verts. Les cheveux verts lui intriguer un peu. Es-qu'elle est un punk ? une coiffeuse ? ou une styliste . Enfin bref Jisei ne sait pas du tout ce qu'elle fait cette femme mais elle ressent un léger reiatsu. Mais ne peut pas vraiment dire si c'est un shinigami, un Hollow ou bien un fullbring, alors qu'elle connaît la différence entre les trois! Lorsqu'elle voulait aller aux caisses pour payer, la femme aux cheveux verts payés les vêtements et qu'elle se tourner une jeune fille lui foncée dedans. Oui une jeune fille qui fonce dans cette grande poitrine de la femme aux cheveux verts qui tombe en arrière. Jisei riait sur le coup on voyant cette scène.

Mais elle ressent un reiatsu pareil comme la sienne au jeune fille. Es-que cette fille et une fullbringer comme elle ? Peut-êtes, Jisei n'était pas sûr d'elle en tout cas vu que des mélanges de reiatsu apparaît dans le coin et vois du coup une femme aux cheveux noirs avec une coupe de franche et une tresse habillée comme dans l'époque de samurai en noir du même genre du shinigami qu'elle avait rencontré, il y a des jours auparavant. Mais sont reiatsu était moins intensif et fort que l'autre shinigami. Jisei regarde toutes les trois un par un.

Elle trouvait bizarre cette situation, alors elle tenait fort son collier. Elle paye ces vêtements et tient le sachet en prenant un regard sérieux. Es-qu'elles sont là pour elle . Jisei n'était pas sur si ces trois personnes ne sont pas derrière elle pour avoir ça tête. Parce qu'on pouvait voir son tatouage sur le dos qui prouve qu'elle travaille pour la mafia et vu que la mafia se fait toujours chasser par toutes les organisations et les personnes de la loi. Alors elle restait sur ces gardes. Elle aimerait bien passer mais les deux personnes lui barrent la route pour sortir. Alors elle disait dans un ton foncé et froid...

"Excusez-moi. J'aimerais bien passer vous me barrer la route!"

Jisei attendait que ces deux personnes devant elle qui vont réagir de ce qu'elle vient de dire...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kitsunearashi.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans le marché des Taudis   Mar 28 Fév - 18:56



    Nemu décidait qu'il valait mieux ne rien dire... En effet, une personne avait remarqué sa présence, mais s'il y avait un Hollow dans les parages, il n'était pas là dedans et même s'il y en avait un, elle doutait qu'il soit caché à l'intérieur, un Hollow est trop stupide pour imaginer un tel stratagème pour se faire passer inaperçu, à moins qu'il ne s'agisse d'autre chose, comme un Arrancar ?

    La vice-capitaine de la douzième division arriva près de son capitaine et lui déclara n'avoir rien remarqué de suspect, seulement voilà, il se trouve que Mayuri mérite bien son titre et sa parano... Prudence l'avait conduit à installer une sorte de caméra dans l'iris de Nemu, le rendant capable de voir la même chose qu'elle ! Et voilà, il avait vu qu'une personne avait bien remarqué la Shinigami !

    Le mécontent et malfaisant capitaine ne perdit pas de temps, sortant un dispositif étrange de son Haori, il avait décider de faire à sa façon, tant pis pour les conséquences, après tout, il commençais à en avoir assez de rendre des comptes à la Soul Society. Un peu de liberté ne lui fera pas de mal. Nemu reconnu l'engin aussi tôt, un Kurotsuchi bakudan, une sorte de bombe à retardement conçu sur le même principe que Ashizogi Jizo, prévu pour répandre un gaz empoissonné en explosant... Dégoupillant l'arme, il la lança dans le magasin ignorant complètement les victimes innocentes: Il riait à pleine gorge.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre dans le marché des Taudis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre dans le marché des Taudis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marche dans les ténèbres.
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soul Society Chronicles :: Gaïa :: Midgar :: Secteur 6-
Sauter vers: